Le coeur, organe exceptionnel !

De: Christian Roche Sujet : SANTE Date: Commentaire: 0 Succès: 192

Plus que tout autre organe, le coeur émet une quantité de signaux d’une variété incroyable. Des sons, des ondes de pression, de la chaleur, de la lumière, des signaux nerveux, électriques, magnétiques, électro-magnétiques…

La bonne santé rime avec la mise en cohérence de tous ces paramètres cardiaques avec le reste de l’organisme. Une véritable synchronisation se construit, une coordination des rythmes biologiques, une cohérence vitale s’installe ; comme une symphonie orchestrée.

Cette cohérence est non seulement un signal de bien-être et de bon fonctionnement de l’organisme, mais également un objectif à atteindre si l’on désire préserver son capital santé. Elle influence notre capacité à nous adapter, à changer, à faire des choix libres et judicieux. Biologiquement, elle influence notre espérance de vie, nos équilibres cellulaires et organiques, structurels, ostéopathiques, émotionnels…

L’EXEMPLE DU STRESS

Lors d’un stress négatif, d’une émotion désagréable, d’un traumatisme psychique, le coeur devient chaotique, le rythme devient irrégulier et désordonné. Les signaux que le cœur transmet à l’ensemble du corps (organes, cellules, ADN, cerveaux…) nous imposent alors, en dehors de notre conscience, des réflexes de survie: position de défense, d’attaque ou de fuite. S’en suit une forme de réponse stéréotypée. Le corps perd sa capacité d’adaptation et donne toujours le même type de message en réponse, quel que soit le signal. Une véritable désadaptation, s’installe, avec de nombreuses conséquences néfastes. Nos sociétés fabriquent des signaux de stress permanent et rarement liés à notre survie mais cependant, notre organisme, nos cerveaux, nos cellules interprètent et vivent ce type d’événement comme tel. Conséquence, en fonctionnant selon un modèle pré-déterminé, nous nous épuisons peu à peu, nous sortons de notre véritable conscience,  nous vieillissons plus vite, nous sommes en proie aux maladies de civilisation (mal de dos, tensions musculaires, maladies cardiaques, déséquilibres immunitaires, cancer…).

CHEMINER VERS LA COHERENCE GLOBALE

Grâce à la respiration avec un rythme d'inspiration et d'expiration à cinq secondes, soit six respirations complètes par minute, on obtient une fréquence de résonance coeur poumon qui met en équilibre les systèmes sympathique et parasympathique. Cette fréquence est valable pour tous et a pour but de nous conduire vers plus de cohérence…

Ce processus de respiration est une adaptation occidentale des méthodes de respiration ancestrales, les disciplines du souffle, la conscience du Prana. Par exemple, en Ayurveda, en fonction de votre Dosha, vous devez adapter cette respiration, insister plus sur l’inspire ou sur l’expire pour vous mettre en cohérence. 

Une autre forme de respiration consiste à mettre son attention sur la région du cœur en l’associant à une émotion positive: gratitude, joie… C’est l’une des techniques développées au sein de l’Institut HeartMath, précurseur de la recherche sur la cohérence cardiaque.

Nous vous invitons à générer plus de cohérence en adoptant une méthode simple, celle de respirer en harmonie: 5 secondes d'inspiration, 5 secondes d'expiration, durant 3 minutes, idéalement 3 fois par jour. 

Commentaires

Laissez vos commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire

Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous à la place Oppure Réinitialiser le mot de passe