Un oiseau sur l’épaule gauche

De: Christian Roche Sujet : ACTUALITES Date: Commentaire: 0 Succès: 1220

Un oiseau sur l’épaule gauche

Nous sommes tous partagés entre 2 peurs fondamentales: la peur de mourir et la peur de vivre. Ces peurs sont à la source des rapports dominant dominé qui créent une dissociation verticale entre le haut et le bas. Le « haut » domine le « bas » et le soumet à son bon vouloir. Cette dimension verticale va progressivement structurer le flux de conscience de conquête du territoire. Construite au départ avec des énergies telles que le pouvoir, la domination par l’argent, la sexualité sans amour, cette conquête prend de la hauteur pour nous amener à la transmutation du pouvoir en puissance, de l’argent en liberté et du sexe en spiritualité.

C’est sans doute pour cette raison que cette dissociation est la source essentielle de notre déconnexion à notre centre vital. Elle crée une perte de lien au coeur, au centre qui nous anime. Du coup, elle génère un stress profond, une difficulté à accepter ce qui est derrière nous et à notre transformation pour vivre un futur meilleur. Un frein à la conquête de notre ancrage et de notre liberté, à être SOI, à faire des choix libres, à nous estimer, à nous aimer.

Une formule amérindienne rapportée par Marie de Hennezel résume magnifiquement une attitude idéale pour se libérer de cet état dissocié. Elle consiste à dire que tout humain avance dans la vie avec, sur l’épaule gauche, un oiseau qui veille. Chaque matin, l’oiseau glisse une parole à l’Homme : «aujourd’hui, n’oublie pas : tu mourras.» Ainsi muni de ce conseil matinal, l’Homme peut se mettre à ses activités, à ses pensées du jour, à ses affects sans en faire toute une affaire. Il se réassocie, se recentre, se régénère. Ce n’est pas une invite au malheur, mais au bonheur que procure la sérénité de vivre chaque instant comme une bénédiction.

Avec un oiseau sur l’épaule gauche, la capacité à accepter et transformer les charges de la vie, les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités, les stress, se construit simplement, au quotidien. 

Or manifestement, et ce depuis quelques mois, peut-être quelques années, c'est comme si ce messager matinal, ce guide vers la sérénité, qui apaise nos aigreurs, nos frustrations, nos difficultés à appréhender le monde s’était volatilisé…

Cette absence d’oiseau chez de nombreuses personnes semble signaler un conflit profond et collectif sur lequel je souhaiterais échanger... N'hésitez pas à commenter...

Les premiers constats partagés avec les praticiens avec qui j’ai eu l‘occasion d’en parler s’accordent avec cette notion: ils voient beaucoup de personnes sans oiseaux…

Concrètement, cela se traduit par des pertes de mobilité, de fluidité et de mouvements, des perturbations de la respiration primitive des tissus, des tensions, des douleurs pouvant ensuite évoluer vers différentes pathologies toujours difficiles à corriger telles que périarthrites, capsulites, luxations, calcifications, épaules gelées, ruptures. Plus largement, s’associent à ces perturbations des troubles de l’ATM gauche, de la 2ème cervicale, de la 4ème dorsale, de l’énergie de la Rate, et de toute la région cardiaque, cavités, muscles, péricarde, attaches du coeur, énergies et méridiens liés à la conscience du coeur…

Il doit exister plusieurs niveaux de lecture. Un niveau particulier résonne fortement dans le contexte actuel:  celui de la nécessité de se sortir de la soumission et de l’obéissance aveugle. D’ailleurs, le fait d’avoir des difficultés à croiser les bras dans le dos est un signe de volonté de désobéir, de ne plus se soumettre, signal si fort chez les femmes qui ne veulent plus enlever leur soutien-gorge par soumission, mais le faire par désir, c’est à dire pouvoir se donner en toute conscience…

Nous avons mis au point un petit protocole simple pour faire venir l'oiseau qui s’est envolé afin qu’il se pose sur notre épaule gauche.

Il s’appui sur les Patch Qispinal, avec une zone unique d’application, et la prise de deux produits, l’Angegem et le New d’Yn.

Pour connaitre ce protocole, merci de nous contacter par e-mail:  contact@boutique-christianroche.com

Commentaires

Laissez vos commentaires

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire

Vous avez déjà un compte?
Connectez-vous à la place Oppure Réinitialiser le mot de passe